Avec Bing, Microsoft peut-il vraiment détrôner Google ?

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 10/06/2009 vers 8h par :
Gilles SALOMON

Microsoft défie Google avec Bing , son nouveau moteur de recherche. Alta Vista, Lycos ou Wikia Search y ont tous échoué, et Google vient déjà de répliquer avec un étrange service, Google Squared .

Les internautes diront-ils vraiment un jour « binger » au lieu de « googler » ? Pas gagné, à moins qu'ils soient plus sensibles au design qu'à la qualité des réponses.

Petit test : « bingons » et « googlons » l'acteur David Carradine, qui vient de mourir . Un bon point pour Bing : la photo exotique de sa page d'accueil fait oublier l'austérité de Google. Tout comme la galerie de photos et la colonne de « recherches associées » qui accompagne la page de réponses.

Léger avantage à Google, en revanche, pour les informations. Les deux moteurs proposent des réponses quasi-identiques, enchaînant la notice de Wikipedia et celle, moins glorieuse, de Nanarland . Mais Bing s'adapte moins rapidement : son extrait de Wikipedia ne mentionne pas la date de décès de l'acteur. Pas comme sur Google.

C'est en fait sur les services, plus que sur les informations, que Bing veut se distinguer. En haut de page, un lien « Shopping » renvoie directement vers Ciao , un site comparateur communautaire. Rien de tel sur Google.

Le tableau de chasse de Google : Cela suffira-t-il ? Google contrôle 65% des recherches dans le monde. Et plus de 90% en France, où Yahoo et Microsoft stagnent en-dessous de 2,5%, selon les chiffres de Comscore .

Son seul concurrent sérieux : Baidu, le moteur chinois.

Depuis 1998, Google a fait des victimes. La principale : Alta Vista . Le premier leader de la recherche sur Internet, lancé en 1994 et finalement rachetée en 2003 par l'agence Overture, elle-même absorbée par Yahoo. Alta Vista n'est plus aujourd'hui qu'une vitrine de Yahoo. Lancé en même temps qu'Alta Vista, Lycos a finalement fermé ses activités européennes en février .

Dernière victime en date : Wikia Search, un moteur collaboratif lancé en 2006 par Jimmy Wales, le créateur de Wikipedia. Celui-ci annonçait la fin de l'expérience le 31 mars sur son blog , résigné :
« S'il y a une chose que j'ai apprise au cours de ma carrière, c'est qu'il faut se consacrer plus à ce qui marche et moins à ce qui ne marche pas (…). Dans un contexte économique différent, nous aurions pu continuer à financer Wikia Search indéfiniment. »

L'étrange concurrent Wolfram Alpha : Cela n'a pas découragé le chercheur britannique Stephen Wolfram. Il a lancé mi-mai Wolfram Alpha qui, une fois rôdé, sera censé faire mieux que Google.

En faisant différemment : le moteur ne fournit pas une liste de liens répondant à votre question, mais la réponse elle-même. Il serait donc plus intelligent, même s'il ne parle qu'anglais et reste assez laconique.

Exemple : à la question « Qui est Nicolas Sarkozy ? », Google vous oriente d'abord vers la notice Wikipedia fournissant la réponse. Wolfram Alpha affiche, lui, une fiche vous indiquant le métier de ce mystérieux Sarkozy (« politicien »), son patronyme complet et sa date de naissance. Sommaire, mais étonnant.

Bing, lui, rivalise directement avec Google. Faute d'avoir réussi à s'emparer de Yahoo, Microsoft a besoin d'un moteur puissant pour rattraper son retard sur le marché des publicités contextuelles. Et pour, comme Google, repérer les centres d'intérêt de chaque internaute pour mieux cibler ces pubs.

Le problème, c'est que Google a déjà repris une longueur d'avance.

Jeudi 4 Juin,, il a lancé un nouveau service de recherche, Google Squared , ou « quadrillé » : les liens répondant à votre question ne sont plus présentés sous la forme d'une simple liste, mais d'un tableau.

Plus direct, mais pas encore très au point. Google Squared n'est encore qu'une expérimentation et se limite à l'anglais.

Pour « Nicolas Sarkozy », il ne vous propose qu'une réponse dans son tableau : la notice Wikipedia.

Et pour « Bing » ? Des biographies de Bing Crosby ....

Microsoft a encore des efforts à faire avant de se faire remarquer par son concurrent. (Source Rue89)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com