L'antivirus gratuit de Microsoft à l'essai

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 30/06/2009 vers 8h par :
Gilles SALOMON

Disponible depuis le 23 juin, la version bêta de l'antivirus de Microsoft doit relever un défi : faire oublier l'échec de son prédécesseur, OneCare. Premières impressions.

Très attendu, l'antivirus de Microsoft commence à se dévoiler. Sa version bêta a été mise en ligne le 23 juin 2009 pour les internautes de quelques pays (Etats-Unis, Brésil, Royaume-Uni et Israël) et en langues anglaise et portugaise uniquement.

A noter que Microsoft avait suspendu les téléchargements du logiciel ce mercredi après-midi, sans doute après avoir atteint le quota qu'il s'était fixé. Security Essentials n'arrivera en France que dans sa version définitive, probablement à la rentrée prochaine. Nous avons toutefois pu télécharger et évaluer le logiciel dans sa version bêta anglaise.

Le plus difficile est d'ailleurs de la télécharger, puisqu'il faut ouvrir un compte sur Microsoft Connect et remplir un formulaire. Passé cette épreuve, l'installation est rapide et ne nous a posé aucun souci. Pour éviter tout conflit ou plantage, nous avons pris la précaution de désinstaller l'antivirus présent sur notre ordinateur de test et procédé à la mise à jour de Windows Vista.

Une interface dépouillée : Dès la fin de l'installation, Security Essentials lance une première analyse. On clique sur OK, et il télécharge tout d'abord les dernières définitions virales contenues dans la base de sécurité de Microsoft. Cette mise à jour nous a pris 2 minutes environ. Dès que l'installation a été terminée, le logiciel a lancé comme prévu la première analyse rapide de notre ordinateur.

Comparée à celle de l'antivirus DrWeb 5.0 – qui était installé avant ce test de Security Essentials –, l'analyse est moins rapide. Le logiciel de Microsoft a mis 2 minutes et 35 secondes, tandis que le logiciel russe – payant – a effectué le même travail en 1 minute et 35 secondes. Autre différence : DrWeb 5.0 indique clairement les types de fichiers qu'il a analysés (objets d'auto démarrage, répertoire racine du disque boot, répertoire système de Windows…).

Security Essentials ne nous a pas permis de trouver les mêmes renseignements. Même constat pour le nombre de signatures virales. Avec DrWeb, on peut tout de suite trouver cette information (567 642), tandis qu'avec le logiciel de Microsoft seule la version du programme est précisée. L'éditeur a voulu, il est vrai, simplifier au maximum son logiciel et éviter de noyer les néophytes sous un flot d'informations.

Quoi qu'il en soit, ces deux programmes n'ont trouvé aucun virus. Security Essentials propose également une fonction d'analyse en profondeur, que nous n'avons pas testée.

Pas de surveillance par défaut des clés USB : Destiné au grand public, cet antivirus présente une interface assez dépouillée mais explicite, même en anglais. Son réglage est donc facile, et les néophytes ne risquent pas d'être déroutés par les multiples options et messages d'alerte des antivirus plus sophistiqués. Sur ce point, Microsoft tient sa promesse.

Dans la partie paramétrages (Settings), il est possible de configurer une analyse automatique en indiquant le jour, l'heure et le type (rapide ou complète). On peut également définir l'action à effectuer si un virus est repéré : mise en quarantaine, suppression, etc.

En revanche, il est regrettable que l'analyse des clés USB ne soit pas effectuée par défaut (voir la rubrique Advanced). Il faut cocher une case pour que ce type de support soit surveillé en permanence. Les clés USB sont pourtant une source d'infection très courante.

On déplore aussi que la mise à jour de l'antivirus ne soit pas automatique avant chaque analyse. Là encore, il faut cocher une case spéciale située dans la rubrique consacrée aux scans. La base de signatures virales est cependant mise à jour automatiquement sur les PC où l'option Windows Update est activée.

Il est encore trop tôt pour savoir si Security Essentials fera oublier la mauvaise impression de OneCare, le logiciel de sécurité payant de Microsoft. Il faudra attendre sa version définitive et réaliser un test plus poussé mettant en jeu ses capacités de détection et d'éradication des malwares pour se prononcer. (Source 01 Net).

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com