Windows Mobile 6.5 : le grand test

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 23/10/2009 vers 8h par :
Gilles SALOMON

Le système d’exploitation mobile de Microsoft revient sur le devant de la scène avec une interface utilisateur tactile et de nouveaux services. Vous laisserez-vous séduire ?

Compliqué pour les uns, trop professionnel pour les autres, Windows Mobile a perdu du terrain dans le cœur du public depuis qu'un certain iPhone a débarqué il y a maintenant presque deux ans et demi, et redessiné en un temps record les contours du téléphone mobile. Aujourd'hui, Microsoft tente de rattraper son retard avec un nouveau système d'exploitation capable – le groupe de Redmond en rêve – de réconcilier particuliers et professionnels et, surtout, de remonter la pente.

Ingrédients de la nouvelle mouture : une interface graphique réellement pilotable du bout du doigt, un service de sauvegarde des contenus et un magasin d'applications. Mais l'iPhone et les mobiles Android sont déjà passés par là.

Pourquoi voudrait-on alors s'offrir aujourd'hui un Windows phone qui, a priori, ne fait rien de plus que la concurrence ? C'est ce que nous avons essayé de découvrir en passant une dizaine de jours à utiliser trois smartphones différents fonctionnant sous Windows Mobile 6.5 : l'Acer newTouch S200, le LG GM750 et le Samsung Omnia II.

En attendant Windows Mobile 7 : Pour commencer, ne perdons pas de vue que Windows Mobile 6.5 n’est pas Windows Mobile 7, même si cela peut paraître une évidence. Il s’agit d’une amélioration substantielle, convenons-en, de Windows Mobile 6.1 mais le « moteur » reste le même. On s’en aperçoit facilement lorsque l’on s’enfonce quelque peu dans les menus. Ces menus sont en général identiques à ceux de l’ancienne version mais présentés différemment afin d’être utilisables en mode tactile. Avec, mais moins qu’avant, plus ou moins de difficultés sur certains onglets et champs de petite taille, mais cela reste jouable.

Une surcouche signée Microsoft : Les nouveautés de la version 6.5 couvrent deux aspects. Le premier, celui qui d'une certaine façon saute aux yeux, concerne l'interface utilisateur. Exit les listes déroulantes minuscules, insaisissables avec le doigt. Les fabricants de smartphones avaient ouvert la voie en développant pour Windows Mobile 6.1 des surcouches graphiques destinées à cacher la misère du système. Ces surcouches survivent dans Windows Mobile 6.5, mais elles viennent s'ajouter ou remplacer l'interface redessinée spécialement par Microsoft, et qui peut être considérée, elle aussi, comme une surcouche.

Les deux profils, celui de Microsoft et celui du fabricant, cohabitent d'ailleurs de manière plus ou moins heureuse puisqu'il arrive que l'on atterrisse sur une application présentée de différente manière, selon que l'on soit passé par le menu Microsoft ou par celui de la surcouche. Confusion garantie !

My Phone et Marketplace : Le second aspect concerne les services. Bien orchestrée, la campagne Windows Mobile 6.5 de Microsoft laisse croire que le système de synchronisation My Phone est une nouveauté. Il n'en est rien. Cet espace de stockage, qui sert à sauvegarder la plupart des informations de l'utilisateur (contacts, photos, agenda, etc.) sur un serveur du constructeur était déjà opérationnel en juin dernier (nous l'avions testé).

Ce qui est vrai, en revanche, c'est que My Phone s'est enrichi du service de localisation gratuite du portable, correspondant au lieu où s'est déroulée la dernière synchronisation. Ce service en phase bêta commence à être opérationnel et nous avons réussi à localiser notre mobile dans un rayon de 500 mètres.

La vraie nouveauté est ailleurs : le Marketplace. Il s'agit du magasin d'applications de Windows Mobile, un guichet unique pour télécharger des logiciels, gratuits ou payants. Là encore, la mise en œuvre fait grincer des dents. Alors que des milliers de logiciels étaient, de fait, disponibles pour Windows Mobile 6, son successeur démarre sa carrière avec 11 applications le jour du lancement, et seulement 18 au moment où nous écrivons ces lignes… Mais vous verrez dans la suite du dossier qu'il est possible d'installer beaucoup plus d'applications que cela.

Les premiers Windows phones disponibles
Les premiers Windows phones disponibles sont au nombre de quatre. Les prix indiqués sont les plus bas, ils varient en fonction du forfait souscrit.
Bouygues Telecom
- Acer beTouch E101 : 9 euros
Orange
- Toshiba TG01 : 9 euros
SFR
- LG GM750 : 9 euros
- Samsung Omnia II : 99 euros
- Acer newTouch S200 : 69 euros HT via SFR Business Team (pro)

Les modèles à venir
D'ici à la fin de l'année, le catalogue Windows phones des opérateurs devrait s'étoffer.
Orange
- HTC Touch HD2 : début novembre
- Samsung Omnia Lite : fin octobre
SFR
- Acer newTouch S200 et beTouch E200
- HTC Touch HD2: fin novembre (199 Euros)
- HTC Touch Diamond2: 179 Euros
- Samsung Omnia Pro B7610
- Samsung Omnia Pro B7330
(Source 01 net)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com