Migration Windows 7 : sortez les calculettes !

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 02/11/2009 vers 10h par :
Gilles SALOMON

Le coût de migration de Windows 2000 ou XP vers Windows 7 est évalué entre 1035 et 1930 dollars par PC, celui de Vista vers Windows 7 entre 339 et 510 dollars.

Migrer directement de Windows XP vers Windows 7 coûtera moins que de passer par l'étape intermédiaire de Vista. Telles sont les conclusions d'une étude du Gartner (Cost Model : Migration to Windows Vista and Windows 7) qui s'appuie sur l'hypothèse d'un parc de 2500 PC.  

Rappelons qu'on évalue à 1,2 milliard de PC en activité dont 20 % seulement serait passés sous Vista. En reprenant la moyenne de la fourchette des coûts (1500 et 400 dollars) et qu'on suppose que la moitié de ces PC est en entreprise et peut donc se voir appliquer les hypothèses du Gartner, on aboutirait à un budget pharaonique global de près de 800 milliards de dollars.

Se dépêcher d'attendre : Il n'y a pas de migration heureuse, pourrait-on affirmer en paraphrasant le titre de la chanson de Louis Aragon. Comment justifier auprès d'un directeur financier d'une entreprise à la tête d'un parc de 2500 PC fonctionnant sous XP (ou même Windows 2000) que la migration vers Windows 7 nécessitera un budget compris entre 2,5 et 4,8 millions d'euros ? 

Quel bénéfice pourrait justifier un tel investissement ? Le passage de Vista vers Windows 7 sera beaucoup moins élevé certes - il est compris entre 0,85 et 1,27 M€ - mais il s'ajoute à une dépense effectuée récemment dans le cadre d'une première migration de XP vers Vista.

Pour être complet dans la démarche de détermination du budget, il faut aussi prendre en compte l'amélioration qu'apporte un nouvel OS et aux coûts qui auraient été engagés pour l'administration de parc de PC vieillissants.

Le Gartner recommande aux entreprises de s'appuyer sur le schéma qu'il a défini  et d'y entrer leurs propres chiffres et hypothèses pour déterminer une estimation de coût de migration. De comprendre la réalité qui se cache derrière ces coûts de migration pour trouver des améliorations au niveau des processus et des outils pour réduire le budget nécessaire à cette opération. Et enfin d'en profiter pour améliorer le niveau de gestion du parc de PC.

« Au Gartner, nous recommandons d'éviter de sauter complètement la migration vers un nouveau système d'exploitation », explique Michael Silver, auteur de la note. Au contraire, nous proposons de profiter d'achat de nouveaux PC pour prendre une telle initiative et d'éviter d'engager la migration de système d'exploitation sur des PC existants ». Ce que le Gartner a baptisé de « managed diversity ».

Pour bâtir son argumentation, le Gartner a construit un modèle pour lequel il pose quelques hypothèses comme par exemple la manière avec laquelle les PC sont gérés. Le cabinet a retenu cinq niveaux allant de « PC non gérés » à « PC très bien gérés », sachant que la migration sera d'autant facilitée que les PC sont bien gérés.

Analyse par postes de coûts. Le modèle du Gartner retient cinq types de coûts :

Coûts d'entreprise : Incluent la formation IT, le test et la modification des applications et la gestion de projet. Sachant que plus les coûts augmentent plus que proportionnellement à la taille du PC.
Coûts de groupes : Un groupe est ensemble de PC qui migrés simultanément entraînent des coûts qui concernent plus la préparation que la migration elle-même. Ces coûts incluent aussi la formation des utilisateurs finals. Dans son modèle, le Gartner a retenu 15 groupes de 166 PC.
Coûts variables individuels : Ces coûts sont ceux liés à chaque PC incluant la sauvegarde, la migration et la restauration ainsi que le temps nécessaire pour chaque utilisateur pour se familiariser avec leur nouvel équipement
Coûts en matériels et en logiciels : Le Gartner inclut les coûts des applications qui doivent être mise à jour pour fonctionner dans le nouvel environnement. Pour les migrations qui incluent des PC, des matériels divers (mémoires ou disques) ou les mises à jour du système d'exploitation, les coûts sont compris. Mais le Gartner ne les prend pas en compte si les PC devaient être changés de toute façon et s'inscrivent dans un cycle normal de renouvellement.
Coûts de développement d'application : Pour les applications qui ont été développées en interne, une migration vers Windows 7 peut nécessiter certaines modifications afin qu'elles puissent fonctionner dans le nouvel environnement.

A cela, il faut ajouter que pour bénéficier de certaines fonctionnalités comme BranchCache et DirectAccess, il faut également migrer l'infrastructure de serveurs Microsoft en utilisant Windows Server 2008 R2. Ce qui ne fait qu'alourdir un peu plus la facture.

Dans ce cadre, il n'est pas exclut que les entreprises fassent appel à la possibilité de « downgrade » de Windows 7 vers Windows XP, une option qui est disponible jusqu'au 23 avril 2011 pour celles qui ne sont pas prêtes à faire le grand saut de Windows 7. (Source ITR Manager)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com