Office 2010 peut-il écraser ses concurrents gratuits?

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 06/12/2009 vers 11h par :
Gilles SALOMON

Ce que vaut la nouvelle version de la suite bureautique de Microsoft.
Difficile de vraiment se rendre compte du succès de Microsoft Office. Dire qu'il s'agit d'un des logiciels les mieux vendus de toute l'histoire de l'informatique, c'est un peu comme dire que Michael Jackson était un chanteur très populaire ; c'est la vérité, certes, mais c'est aussi complètement à côté de la plaque.

Selon Microsoft, plus de 500 millions de personnes à travers le monde utilisent les Quatre Fantastiques de sa cultissime suite bureautique - Word, Excel, PowerPoint, et Outlook. Pour la plupart, Office représente l'indispensable kit de survie à leur routine quotidienne de col blanc.

Rien de sorcier dans le succès d'Office: si Microsoft est effectivement parvenu à imposer sa suite bureautique absolument partout, à l'inverse de Windows, personne n'a jamais douté qu'il s'agissait du meilleur produit sur le marché.

Chaque application présente dans Office remplit deux critères essentiels aux yeux de la large - et variée - clientèle de Microsoft: facile à prendre en main pour un débutant et néanmoins adapté à un usage passionné et plus expert. Plus vous pratiquez Office, mieux vous savez vous en servir, et moins vous aurez envie d'aller voir la concurrence.

Office 2010 devrait être disponible vers février l'année prochaine, mais début 2009 quelques privilégiés ont pu découvrir par invitation une «preview» de la suite bureautique, et depuis quelques semaines, celle-ci est accessible en beta publique. Office 2010 est donc entièrement téléchargeable par ici, et c'est gratuit. Il y a quelques semaines, un représentant Microsoft m'a fait une visite guidée du programme, et je dois avouer que c'est impressionnant.

Office 2010 propose un tas de nouvelles fonctionnalités et d'améliorations de son interface. Par exemple, lorsqu'on souhaite copier/coller un texte ou une image, on peut dorénavant pré visualiser le résultat. (Pour comprendre comment ça marche, vous pouvez regarder cette vidéo explicative.) Des nouveautés aussi concernant l'interface «ruban» présente pour la première fois dans Office 2007, ce bandeau comportant plusieurs onglets et qui remplace les classiques mais peu pratiques menus déroulants qu'on peut trouver dans les anciennes versions d'Office. Le ruban nécessite un temps d'adaptation, mais une fois qu'on a compris son fonctionnement on gagne un temps fou. Mais la grande nouveauté, c'est l'accent mis sur le travail collaboratif: il sera dorénavant possible d'éditer à plusieurs le même document Word ou Excel simultanément - ce qui était jusqu'à présent l'apanage de Google Docs.

Mais pendant que je testais cette nouvelle version, je me suis demandé à quoi ressemblerait l'avenir d'Office. Les derniers résultats d'exploitation de Microsoft montrent - et c'est assez rare pour être signalé - une perte de gains due à la baisse des ventes d'Office. L'entreprise accuse la crise et l'économie stagnante, une explication plutôt tangible si ce n'est qu'elle semble dissimuler un malaise.

D'une part, le succès d'Office a provoqué une certaine apathie dans le milieu de l'informatique; une fois habitué à une version particulière de Word qui convient parfaitement à vos besoins, pourquoi acheter la suivante? J'étais sur Office 2003 jusqu'à l'été dernier, et j'ai beau aimer Office 2007, je mentirais si je disais que la nouvelle version a profondément changé ma façon de travailler ou bien que ce serait vraiment une tannée de revenir à Office 2003.

D'autre part, Office doit maintenant faire face à des concurrents de plus en plus nombreux, comme les alternatives online Gmail et Google Docs. Une chose est sûre, les utilisateurs d'Office ne sont pas prêts de lâcher la suite de Microsoft pour les applis du nuage, mais ces programmes représentent toutefois une menace à long terme pour l'hégémonie d'Office.

A force d'imiter de mieux en mieux les fonctions basiques d'Office, ses rivaux du Web vont finir par récupérer une partie des utilisateurs néophytes qui se seraient naturellement tournés vers Microsoft. Il y a beau y avoir 500 millions d'utilisateurs d'Office dans le monde, il y a surtout 1 milliard de PC Windows. Autrement dit, le marché des suites bureautiques est loin d'être saturé, et si Office ne veut pas disparaître, il faudra réussir à séduire ces utilisateurs avant qu'ils ne se tournent vers le Web.

Et Microsoft espère bien attirer le néophyte avec Office Starter Edition, un Office gratuit et rudimentaire - pas de suivi des modifications dans Word ni de tableaux croisés dynamiques dans Excel - qui remplace Microsoft Works, une suite bureautique longtemps marketée comme une porte d'entrée vers Office.

Starter Edition ne sera pas disponible en magasins mais seulement installé sur les nouveaux modèles d'ordinateur, et financé exclusivement grâce à une petite pub qui s'affichera sur le côté de l'écran. Rien d'insupportable, mais il est intéressant tout de même de signaler que sur Google Docs il n'y a pas la moindre pub.

Cela dit, Office Starter Edition ressemble énormément à Office en ce qu'il est plutôt facile à prendre en main, mais il est plus rapide, plus stable et possède une meilleure interface que Google Docs.

Mais ce n'est pas fini: Microsoft est aussi en train de développer des versions Web de très bonne qualité de toutes ses applications Office, pour concurrencer directement Google Docs et consorts. Ces applis Web sont censées séduire deux types de public: premièrement, tout comme les Google Docs, ce sont des applications bureautiques limitées, pour ceux qui n'ont pas envie de payer une suite complète.

Mais, si vous possédez déjà Office, ces applis Web viennent en complément, pour encore plus de possibilités. Vous pourrez par exemple créer un doc Word sur Office et ensuite l'ouvrir, le modifier et l'imprimer de n'importe quel ordinateur dans le monde, sans avoir besoin d'y installer Office. Le même principe que pour les Google Docs, donc, sauf que ces derniers ont parfois du mal à afficher des documents Office très complexes- ce qui ne devrait pas arriver avec les applis Office Web.

La nouvelle version d'Office semble donc bien meilleure que l'édition 2007, et avec la Starter Edition et les futures supers applis Web, Microsoft devrait même réussir à écarter la concurrence en ligne. Une très bonne nouvelle pour l'entreprise, sauf... Sauf qu'à force de tout faire pour éloigner ses rivaux, Microsoft a fini par leur ressembler.

Avant, il fallait se délester de quelques centaines d'euros pour obtenir sa copie d'Office. Ce n'est plus vraiment nécessaire maintenant que Microsoft a décidé d'offrir des applications bureautiques en ligne ou à quiconque achèterait un ordinateur équipé de Windows, applications que beaucoup jugeront amplement suffisantes. Une question reste alors en suspens: a-t-on encore vraiment besoin d'acheter les nouvelles versions d'Office? (Source Slate.fr)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com