Techdays 2010 : Windows pilote des serveurs Linux et Unix

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 16/02/2010 vers 10h par :
Gilles SALOMON

A présent, la console d’administration de Windows déclenche aussi des processus sur les serveurs Linux et Unix.

Désormais, la console System Center Operation Manager (Scom) de Windows sert aussi à administrer les serveurs Suse, Red Hat, Solaris, HP-UX et AIX. Scom surveille leur activité et y déploie automatiquement des processus. Il peut s'agir de processus systèmes, comme une sauvegarde de données ou la mise en route d'un service, mais aussi de processus applicatifs, telle la maintenance d'une base de données Oracle.

Des pilotes open source : Trois dispositifs permettent à Scom de devenir l'interface d'administration unique de tous les centres de données. Pour commencer, Microsoft a mis au point des agents – en open source – qui envoient des informations à Scom depuis tout système de type Unix. Novell en propose même une version optimisée pour son Linux Suse.

Ensuite, Scom dispose de modules spécifiques capables de générer des scripts d'administration à l'attention de ces systèmes. Enfin, le rachat de l'éditeur Opalis en décembre dote dès aujourd'hui System Center de pilotes qui l'autorisent à s'interfacer avec les consoles d'administration Unix.

Prolonger la virtualisation de Hyper-V : Randstad, l'ex-Vediorbis, est l'un des premiers à avoir déployé la solution. En l'occurrence, la console Scom lui sert, depuis un serveur Windows 2008 R2, à piloter les consoles Insight Manager de ses serveurs HP-UX, ainsi qu'à déployer les scripts automatiques de ses machines virtuelles Red Hat.

De son côté, Agarik, filiale de Bull dédiée à l'hébergement, recourt à cette solution pour bâtir une offre de cloud public de type Iaas (Infrastructure as a Service), baptisée Cloud Maker. « Superviser l'ensemble de nos serveurs Windows et Linux avec Scom est juste la suite logique de leur virtualisation globale avec Hyper-V », explique Cyril Thierry, directeur technique d'Agarik. Selon lui, VMware n'y arrive pas « et, mieux, le fait que les pilotes de Scom soient en open source nous a permis de les adapter aux serveurs Linux Centos que nous déployons dans notre cloud », ajoute-t-il. (Source 01net)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com