Office 2010, nouveau pari de Microsoft

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 19/05/2010 vers 8h par :
Gilles SALOMON

Microsoft procédait officiellement, mercredi 12 mai, au lancement commercial de sa suite bureautique Office. C’est là une étape importante et qui n’est pas sans risque pour l’éditeur étant donné l’importante contribution de ce produit au chiffre d’affaires et surtout au bénéfice de l’éditeur.

Trois ans seulement après Office 2007, cette quatorzième version arrive dans un environnement qui n’a jamais autant changé avec notamment la montée en puissance des solutions en ligne, celle du grand rival Google en tête. Plus de 7 millions de versions beta ont été téléchargées et Microsoft fait état de plus de 500 millions d’utilisateurs dans le monde pour les différentes versions.

Microsoft dévoile non seulement Office 2010 et Sharepoint 2010, devenus inséparables, mais aussi Visio 2010 et Project 2010. Plus de 90 millions d’entreprises peuvent désormais déployer ces nouvelles versions.

« Office 2010 et Sharepoint 2010 définissent l’avenir de la productivité », déclarait Stephen Elop, Président de Microsoft Business Division à l’occasion de l’annonce.

A l’occasion de la sortie de ces différents produits, Microsoft a commandité une étude au cabinet Forrester intitulée « The Total Impact of Implementing Microsoft’s Integrated Office Productivity Platform ».

Selon cette étude, une organisation composite définie par Forrester pourrait bénéficier d’un ROI de 300 % avec un retour en un peu plus de 7 mois après le déploiement de la solution. On connaît toutefois les limites de ce type d’étude dont les hypothèses sont parfois difficiles à vérifier.

Les programmes beta Office 2010 et Sharepoint 2010 ont été les plus importants jamais organisés par Microsoft avec trois fois plus de participants que pour Office 2007. Résultat, 8,6 millions d’utilisateurs ont déjà Office 2010 et les produits connexes sur leur poste de travail.

Parmi les principales innovations apportées par cette nouvelle version :
- la possibilité de collaborer en ligne et travailler sur le même document Word, Powerpoint et OneNote ;
- la gestion plus avancée des mails et du calendrier Outlook avec possibilité de résumer le contenu de plusieurs mails non encore lus traitant  d’un même sujet ou de nettoyage de mails. Avec mail tips, on peut visualiser les différentes personnes participant à une même conversation. Les fonctions de filtres et de recherche ont également été améliorées.
- Office Web Apps constitué des compagnons de Word, Powerpoint Excel et OneNote qui gardent le même « look and feel » indépendamment du terminal.
- la gestion plus avancée des vidéos dans Powerpoint ;
- Excel qui apporte aussi différentes améliorations dans la visualisation des données et dans leur traitement.

Office vs OpenOffice et Google : Rarement un produit n’a eu une telle domination sur un marché. Et pourtant ce n’est pas faute pour les concurrents d’avoir essayé de lancer des solutions alternatives. Selon le cabinet Forrester, 81 % et 51 % des entreprises américaines et européennes utilisent respectivement Office 2007 et Office 2007. Le troisième étant OpenOffice avec seulement 10 %. En termes de parts de marché, le Gartner attribue 94 % à Office.

Etonnant qu’OpenOffice, alors qu’il est gratuit et offre des fonctions assez proches d’Office, n’ait jamais réussi à prendre une place plus significative face à un produit malgré relativement coûteux.

Certains analystes expliquent que les utilisateurs ne changent pas car ils sont habitués à Office et à son interface homme / machine. Mais l’interface d’OpenOffice est très proche de celle d’Office et tout utilisateur de l’un peut passer à l’autre sans réelle difficulté. Selon cet argument, ils auraient pu changer dans de plus grandes proportions étant les différences importantes entre les versions 2003 et 2007.

Comme beaucoup de produits de Microsoft, Office s’inscrit dans la stratégie Software + Services avec une partie sur le poste de travail et une partie sur le Web. Et pour la première fois, Office 2010 sera proposé en version Web gratuite et financée par la publicité. Mais cette stratégie dite du fremium n’empêche pas de proposer des versions commerciales dont le haut de gamme sera vendu à 500 dollars.

Un des atouts majeurs de Microsoft, indépendamment des produits, est l’écosystème de partenaires qui vivent des produits Microsoft et ont donc tout intérêt à pousser ces solutions. Stephen Eliot rappelait lors de l’annonce que Microsoft avait formé quelque 50 000 partenaires à Office 2010 et 34 000 à Sharepoint 2010. Le marché des services autour de Sharepoint 2010 est évalué à 5,6 milliards de dollars et le nombre d’applications développées sur Sharepoint devrait tripler selon le Gartner. (Source: ITRmanager.com)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com