Chez Microsoft, on a du mal à dire « Google » et « Apple »

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 28/05/2010 vers 8h par :
Gilles SALOMON

Microsoft a changé : c'est le message que veut faire passer son président en France, Eric Boustouller. Il était l'invité de Parlons Net, l'émission de France Info dont Rue89 est partenaire. Selon lui, Microsoft n'est « pas comme certains » qui veulent « siphonner l'information » ou fabriquer des téléphones pour privilégiés. Mais de qui pouvait-il donc parler ?

Eric Boustouller veut en effet distinguer Microsoft de Google et Apple, mais il s'est bien gardé de nommer ces concurrents qui ont mis à mal sa domination.

Exemples :
o Avec son moteur de recherche Bing, Microsoft n'est pas « comme certains qui veulent siphonner l'information et la monétiser à leur profit »
o Avec son système Windows Phone, Microsoft « ne considère pas comme certains que les opérateurs sont des tuyaux », auxquels on peut imposer ses décisions, et il ne veut pas réserver les téléphones à des privilégiés

Pourtant, si Microsoft veut changer, c'est justement à cause de Google et d'Apple. Les ventes d'appareils équipés du système de Google, Android, viennent de dépasser celles des appareils équipés de Windows Phone. Et Microsoft a renoncé à sa tablette tactile Courier, qui devait concurrencer l'iPad d'Apple.

Pour reprendre du terrain, Microsoft compte à la fois sur ses grands classiques et sur quelques innovations. Dans les classiques, la nouvelle version de sa suite de logiciels, Office 2010.

Dans les innovations, l'accent mis sur le « cloud computing », qui permet de se connecter à ses logiciels et ses documents depuis n'importe quel ordinateur, mais aussi les jeux vidéos, avec son projet Natal. Une technologie de « jeu sans manette », basée sur la détection des mouvements. Selon Eric Bousteller, une première dizaine de jeux seront disponibles en France à partir de novembre.

Difficile, pourtant, d'oublier la réputation de Microsoft, celle d'une entreprise aux tentations monopolistiques. « Le consommateur a fait un choix », assure plutôt Eric Bousteller : si Internet Explorer domine le marché des navigateurs, c'est parce que les utilisateurs de PC le préfèrent.

Ce n'est évidemment pas aussi simple. En mars, Microsoft s'est engagé devant la Commission européenne à proposer les concurrents d'Internet Explorer aux acheteurs de PC. Une idée de Microsoft, selon Eric Bousteller. Sauf que, sans accord avec Bruxelles, Microsoft risquait d'être condamné pour entrave à la concurrence.
Ironie : aujourd'hui, ces deux concurrents qu'il ne veut pas nommer, Apple et Google, sont accusés d'être devenus de nouveaux Microsoft  (Source Rue89)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com