Conférence partenaires Microsoft La WPC 2010 sous le signe du cloud

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 18/07/2010 vers 13h par :
Gilles SALOMON

« O Cloud, O cloud », tel est le message simple mais omniprésent que Steve Ballmer a voulu faire passer à l’occasion de la Worldwide Partner Conference - la  plus importante réalisée à ce jour - qui a réunit la semaine dernière à Washington quelque 9500 partenaires.

« Mais si vous ne voulez pas évoluer vers cloud, nous ne sommes pas votre partenaire », a résumé Steve Ballmer, le CEO de Microsoft dans une stratégie qui devrait occuper l’industrie informatique et les DSI pour les années à venir.

Microsoft a également annoncé Windows Azure platform  Appliance qui combine Windows Azure et SQL Azure dans une plateforme spécialement conçue à cet effet. Pour cette initiative, Microsoft a signé avec 4 partenaires : Dell, HP, Fujitsu et eBay.
De S+S au cloud : Cloud est donc le mot qu’il faut connaître pour comprendre le discours de Microsoft a cette WPC2010.

« Il y a quelques années la majorité de nos 650 000 partenaires nous demandaient de ne pas y aller. C’est une évolution qui n’est pas sans risque, mais qui est inévitable, qui n’interviendra pas du jour au lendemain, mais qui est source de valeur » rappelle Steve Ballmer.

Le succès de cette initiative stratégique dépendra-t-il de Microsoft ou de ses partenaires avec qui, rappelons-le, l’éditeur réalise 95 % de son chiffre d’affaires ? « C’est un peu le problème de la poule et de l’œuf », concède Steve Ballmer rappelant l’implication étroite entre l’éditeur et ses partenaires.

Le nouveau programme partenaire mis en place par Microsoft à l’occasion du nouvel exercice fiscal est conçu en partie pour faire évoluer les partenaires vers ce qui constitue le nouveau paradigme de Microsoft.

Qu’il semble loin le discours S + S (Software + Services) lancé par Microsoft il y a trois ans selon lequel les services disponibles via Internet ne suppriment pas l’intérêt de disposer de clients riches, tout au contraire, les deux vont de pair.

Si S + S cède la place au discours au niveau du discours de Microsoft, il n’en change pas vraiment le contenu. « Cloud ne rime avec thin client, martèle Steve Ballmer, au contraire « The cloud wants smarter devices ». Dit autrement, les utilisateurs tireront le meilleur parti du cloud pour autant qu’ils disposeront de plus d’intelligence en local. Le Rich Client n’est donc pas mort avec la version Microsoft du cloud, et ce, quelle que soit la forme qu’il prendra. Sur ce point Steve Ballmer précise que l’année fiscale 2011 qui a démarré début juillet sera riche en annonces notamment avec de nombreux tablettes PC fonctionnant sous Windows 7.

Haro sur les migrations : Sur ce point, Tami Reller, Corporate Vice President de Windows Business a indique la disponibilité de la version beta de Windows 7 SP1. Celle-ci n’est pas une version majeure et compile les mises à jour intervenues depuis l’introduction du système d’exploitation. Après un démarrage qualifié de rapide, Windows 7 équipe aujourd’hui 14 % de la base installée des parcs de PC des entreprises et 65 % des entreprises ont déjà engager un processus de migration ou devraient le faire dans les 6 mois à venir. A ce propos, Bob Muglia, president de la Server rand Tools Division, rapportait la remarque d’un DSI selon laquelle il ne souhaitait plus à avoir à subir une opération de migration. Il faudra attendre encore un peu pour que cela arrive, mais le cloud devrait, à terme, y remédier.

Le cloud crée de nouvelles opportunités, mais aussi des responsables nouvelles notamment en matière de fiabilité, de sécurité et de protection des données personnelles. Avec le cloud, de nouveaux scénarios deviennent possibles alors qu’ils n’étaient pas concevables jusqu’ici. Par exemple, l’utilisation conjointe et combinée de données issues de l’entreprise et de données disponibles publiquement. A ce propos Microsoft annonce la disponibilité commerciale au 4e trimestre de la place de marché de données publiques Dallas à partir de laquelle les utilisateurs auront accès via une présentation standard et les partenaires pourront concevoir de nouveaux services.

Le cloud ouvre de nouvelles formes d’interaction déjà largement développées avec les réseaux sociaux. « Nous sommes tous membres d’un réseau social », poursuit Steve Ballmer. Ces nouveaux outils pourront donner une nouvelle dimension aux applications d’entreprise traditionnelles au rang de quelles la gestion de la relation client tient une place centrale.

Microsoft invente le mainframe Wintel : Parmi les différentes annonces faites par Microsoft à l’occasion de cette WPC (voir ci-dessous), celle Windows Azure Platform Appliance retiendra particulièrement l’attention et démontre l’importance du virage négocié par Microsoft. A l’instar appliance, il s’agit d’une intégration matériel + logiciels dans une plate-forme physique conçue à cet effet permettant de démarrer rapidement un cloud. Les deux pièces maîtresses au niveau logiciel sont Windows Azure et SQL Azure.

Dans une première vague de partenariats, Microsoft a signé avec Dell, HP et Fujitsu qui devraient introduire les premiers serveurs cloud dans le courant dans l’année.

Fujitsu devrait former plus de 5 000 consultants et développeurs afin qu’ils puissent conseiller des clients et ISV et les aider à développer et intégrer des applications nouvelles ou existantes sur la plate-forme Windows Azure.  

Le niveau de machine qui fait l’objet de cette annoncée correspond à un millier de serveurs. Les cibles sont les grandes entreprises et les grands intégrateurs qui pourront offrir des services cloud à leurs propres clients. Suivront des appliances de taille plus modeste. Ces appliances pourront fonctionner en propre mais pourront aussi bénéficier de Windows Azure Services.

Alors que dans la logique Windows Server, il s’agit de supporter le plus de matériels possibles, la logique consiste à optimiser l’intégration entre le logiciel et les matériels, d’où une sélection beaucoup plus grande sur les composants retenus. Mais les spécifications de cette plateforme seront publiées, précise Bob Muglia. Autre point, il y aura une comptabilité entre les plates-formes Windows Server et Windows Azure. Toutefois, modère Bob Muglia, certaines applications fonctionnant sur Windows Server devront être modifiés pour fonctionner en mode « natif » sur la plate-forme Azure. L’approche services qui caractérise Windows Azure modifiera le cycle d’évolution des logiciels. Les mises en place de nouvelles versions qui deviennent la bête noire devraient disparaître au profit de mises à jour régulière auxquelles ont est habitué avec les services Web.

Détails sur les produits annoncés

Disponibilité de la 2ème Bêta Publique de Windows Intune

En avril dernier, Microsoft avait annoncé le renforcement de son offre de services dans le Cloud avec le dernier-né de la famille Windows : Windows Intune, une solution SaaS d’administration et de sécurisation des postes de travail à destination des petites et moyennes entreprises de 25 à 500 PC.
Windows Intune, au travers d’un abonnement unique, offre à ses clients des services d’administration en ligne avec System Center Online, de la protection anti-malware avec Microsoft Malware Protection Engine, ainsi que tous les avantages de la Software Assurance Windows 7 et tous les bénéfices de la suite MDOP (Microsoft Desktop Optimization Pack).
En complément de l’offre SaaS Microsoft Online Services qui connait un succès très important depuis 1 an, Windows Intune représente une opportunité pour les partenaires Microsoft de renforcer leur offre de services en ligne.
A la WPC 2010, Microsoft annonce la disponibilité en France de la Public Bêta 2 de Windows Intune pour les entreprises dont le parc est composé de 5 à 25 PC. Le lancement est prévu pour début 2011 pour un prix de 11 dollars par mois par PC avec la possibilité d’avoir un outil comme add-on pour 1$ supplémentaire par siège par mois. Les partenaires disposeront avec cette bêta d’une nouvelle fonction console multi compte, qui leur permettra de gérer à distance les postes de travail de leurs clients par le biais de la console Web unique. C’est clairement une nouvelle opportunité commerciale pour toutes les sociétés de services spécialisées dans la gestion des infrastructures des PME-PMI.

Disponibilité de Dynamics CRM Online prévue fin 2010

A la WPC 2010, Microsoft concrétise sa stratégie dans le domaine du Cloud Computing et des services hébergés avec l’annonce de la prochaine disponibilité de Dynamics CRM Online à la fin de l’année 2010dans 40 pays dont la France et sa déclinaison en 41 langues.
Intégrée dans l’offre Microsoft Online Services, Dynamics CRM Online proposera de nouvelles prestations en ligne pour les partenaires et clients Microsoft Dynamics. Dans le cadre du Microsoft Partner Network, Microsoft annonce que les entreprises inscrites au sein de ce programme recevront 250 postes gracieusement de Microsoft Dynamics CRM Online pour un usage interne.

En route vers Microsoft Dynamics CRM 2011 prévu début 2011

Microsoft annonce la bêta de la prochaine version de Microsoft Dynamics CRM connue sous le nom de code « CRM5 » en Septembre 2010. Baptisée officiellement Microsoft Dynamics CRM 2011, cette nouvelle version sera disponible en version SaaS (CRM Online) ou achat de licence. Elle proposera un haut niveau de collaboration et d’efficacité pour les utilisateurs en interne et en externe, de nouvelles fonctions CRM encore plus intégrées à Office 2010 et SharePoint 2010, et des options de déploiement simples et rapides, réduisant ainsi le coût total de possession.

Lancement de Microsoft Dynamics Marketplace en septembre

La disponibilité de Dynamics CRM 2011 sera précédée en Septembre 2010 du lancement de Dynamics Marketplace : un catalogue en ligne qui fournira aux partenaires un outil pour commercialiser et distribuer des solutions Dynamics aux clients. Ce catalogue offrira la possibilité  aux clients d’accélérer et détendre leurs implémentations en découvrant de nouvelles applications.
Dynamics Marketplace sera intégré dans Microsoft Dynamics CRM 2011, permettant cette recherche d’applications directement à partir de leur solution CRM. Dynamics CRM 2011 fournit un environnement de développement unique pour des déploiements dans le Cloud ou sur site. (Source ITR Manager)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com