Mango : la version qui pourrait bien faire décoller Windows Phone

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 07/06/2011 vers 23h par :
Gilles SALOMON

Microsoft vient de dévoiler Mango, la future version de Windows Phone ainsi que la disponibilité du SDK ad hoc. L'éditeur cherche à combler son retard sur ce marché, et il a plus d’un tour dans son sac.

Prévu pour l’automne, Windows Phone, nom de code Mango, arrive avec pas moins de 500 nouveautés. Quelques-unes de ces nouveautés ont été dévoilées et détaillées dans le communiqué et lors des conférences de presse à travers le monde. Parmi elles, on peut noter :
• Evolution de l’interface, plus contextuelle.
• Le vrai multitâche, avec un nouveau système de navigation entre les tâches.
• L’accélération matérielle pour les jeux et la navigation internet.
• Internet Explorer 9 compatible HTML 5.
• Unification de Live Messenger, SMS et chat Facebook au sein d’une même conversation.
• Suite bureautique Office intégrée aux services cloud SkyDrive, SharePoint et Office 365.
• Intégration des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn…) dans les contacts, l’agenda, etc.
• Reconnaissance faciale sur les photos pour tagage.
• Refonte de Bing : reconnaissance vocale, d’objet, de musique, contextualisation géolocalisée.

La fonctionnalité qui impressionne le plus est la contextualisation. Mot très à la mode  – « le contenu est roi, mais le contexte est Dieu » se plaisent à dire les marketeux –, le contexte est omniprésent dans Mango. Microsoft a entièrement repensé les interactions entre les applications, le système d’exploitation et le matériel pour fournir une expérience utilisateur douée d’intelligence. Le système ou une application est capable en fonction de l’endroit, de l’heure ou d’un autre contexte d’interagir avec ce contexte, de lancer une action : effectuer une recherche sur les restaurants à proximité, afficher une promotion spécifique à la boutique dans laquelle on se trouve, proposer une application adéquate dans la Marketplace, etc. C’est un modèle qui nécessitera aux concepteurs d’applications de repenser entièrement l’ergonomie, les fonctionnalités d’une application, mais qui ouvre des perspectives inédites et novatrices.

Le kit de développement Mango disponible : Au-delà des fonctionnalités futures présentées, la véritable annonce était la disponibilité immédiate des outils de développement pour Mango, notamment pour la France. Grâce au Windows Phone Developer Tools 7.1 Beta, les développeurs vont pouvoir accéder aux premières fonctionnalités de Mango :
• Le traitement en tâche de fond et le basculement rapide d’application.
• Internet Explorer 9 et HTML 5.
• Silverlight 4.
• Utilisation conjointe de Silverlight et XNA dans la même application.
• Accès direct à l’appareil photo, à la boussole, au gyroscope.
• Sockets pour les communications.
• Base de données locale SQL.
• Accès aux contacts et à l’agenda.

Les nouvelles ressources de Mango pour les développeurs : Microsoft reste très évasif concernant le numéro de version de Windows Phone « Mango ». Le SDK mentionne « Windows Phone 7.1 » mais il semble que ce soit très provisoire.

L’écosystème se met en place : Avec Mango, la Marketplace va s’étendre de 16 à 35 pays dans lesquels il sera possible de soumettre et d’acheter des applications. Windows Phone recense aujourd’hui 42 000 développeurs enregistrés et 17 000 applications, dont 1 900 en français. Aujourd’hui, on compte une centaine de nouvelles applications par jour, dont une cinquantaine de nouvelles applications françaises par semaine.

Outre le partenariat initial avec LG, HTC et Samsung, Microsoft annonce qu’Acer, Fujitsu et ZTE produiront également des appareils Windows Phone 7. Mais c’est évidemment l’adhésion de Nokia qui renforce l’écosystème de manière significative. Un appareil sous Mango serait déjà dans les labos de Nokia.

Quel avenir pour Windows Phone ?

Malgré ses qualités indéniables, le support de nombreux constructeurs, la force de frappe du géant du logiciel, Windows Phone 7 peine à percer dans un marché déjà encombré. Selon Gartner, Microsoft n’aurait vendu « que » 1,6 million de Windows Phone 7 au premier trimestre 2010, ce qui porte à 3,6 % les parts de marché des OS mobiles Microsoft. Les analystes, dans des prédictions parfois farfelues, prévoient une prédominance d’Android en 2015. Les dés sont-ils jetés pour autant ?

De toute évidence, Mango est la version de Windows Phone que Microsoft aurait dû sortir à son lancement en octobre 2010. Mais comme souvent dans l’histoire des logiciels, il faut attendre la seconde ou troisième génération pour arriver à maturité.

Windows Phone 7 possèdent quelques atouts qui pourraient changer la donne dans un marché encore émergent.

Son environnement de développement : Windows Phone 7 possède un des environnements de développement les plus performants. Blender pour le designer, Visual Studio pour le développeurs constituent une suite intégrée, homogène et éprouvée pour développer des applications mobiles : un modèle de programmation unifiée .Net, un langage C# de plus en plus populaire, une intégration aisée avec le cloud Azure, la possibilité de ré exploiter les développements XNA pour Xbox, etc. « Pour avoir joué avec de nombreux outils de développement mobile, je peux dire que celui de Microsoft est parmi les meilleurs et largement au-dessus de la moyenne », confie Tim Anderson sur son blog.

Son écosystème : Avec ses 17 000 applications, le Marketplace peut sembler ridicule face à l’Appstore d’Apple, mais elle n’a que sept mois d’existence. « La croissance du Marketplace est le signe que c’est un des écosystèmes développeur les plus sains. Si l’on compare les taux de croissance des appstores, Windows Phone a atteint 15 000 applications en six mois (octobre 2010 à avril 2011), à peu près à égalité avec l'iPhone (juillet 2008 à janvier 2009) et plus rapidement que toutes les autres plates-formes », déclare Al Hilwa, analyste chez IDC.

Ses innovations : Si l’on s’intéresse au monde du mobile et que l’on est un peu curieux, Windows Phone ne laisse pas insensible. Son interface « Metro » tranche radicalement des autres interfaces mobiles basées sur un mur d’icônes, une navigation hiérarchique. Microsoft fait un pari risqué, celui de l’innovation disruptive. Les développeurs qui ont tâté au développement pour Windows Phone 7 sont enthousiastes. Selon Sebastien Berten, directeur de l’agence Bakelite, « là où le développement mobile commence à devenir un peu ennuyeux, avec Windows Phone 7 les designers et les développeurs trouvent une vraie fraicheur, l’occasion d’exprimer leur créativité. »

Son marché potentiel :  De nombreuses études le montrent, le smartphone est encore un marché émergent, il ne représente que 25 % du marché des mobiles. Ce qui signifie qu’il reste encore 75 % de possesseurs de téléphones simples (dumbphones) à conquérir. Autant dire un marché potentiel gigantesque. Dans les années à venir, la guerre entre les smartphones (iOS vs Android vs BlackBerry vs WP7…) devra se transformer en course à celui qui va conquérir le plus vite le terrain vierge. Google est bien placé. Comme le montre la récente conférence Google I/IO, Android va envahir les tablettes, les télés connectées, les capteurs, les appareils domotiques, les robots, le cloud, etc. Mais Microsoft est bien placé aussi. Il dispose d’une force de frappe conséquente. Windows 7, Office sont bien implantés et jouent l’effet de gamme. Mais surtout l’effet Nokia pourrait jouer en sa faveur. Le constructeur Finlandais est particulièrement bien implanté dans les pays émergents (Egypte 80 %, Inde 71 %, Chine 59 %, Russie 47 %...) où la transformation en Windows Phone pourrait avoir un effet décisif. La partie est donc encore loin d’être jouée.

Sa persévérance : Microsoft est têtu et ne lâche pas prise, quitte à être déficitaire au début comme avec la Xbox. La persévérance paie à long terme et Microsoft en a les moyens. (Source 01 net)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com