Windows 8 : les treize questions qui fâchent (1)

Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Publié le : 30/09/2011 vers 13h par :
Gilles SALOMON

Microsoft a dévoilé Windows 8 la semaine dernière, lors de sa conférence pour développeurs. Mais l'éditeur entretient le mystère autour de sa stratégie et de l’avenir de ses services et de certaines fonctions avancées. Voici les questions qui restent en suspens et nos éléments de réponse.

Microsoft imposera-t-il Metro comme menu Démarrer ?

La developer preview bascule automatiquement du bureau à Metro quand on clique sur le menu Démarrer… Un bon moyen d’immerger systématiquement les développeurs dans ce nouvel environnement. Mais la version finale du logiciel se comportera-t-elle de la même façon ?
Aujourd’hui ce basculement se révèle assez perturbant, plutôt balbutiant et pas finalisé. En outre le menu Démarrer classique n’a pas disparu : un simple hack de la base de registres le fait reparaître instantanément. La developer preview donne l'étrange impression que Microsoft cherche encore la bonne façon de combiner les deux visages de Windows et que l’éditeur expérimente des solutions sans avoir encore découvert la bonne formule. L’idée est incontestablement là, mais elle n’est pas complètement développée. Il faudra donc surveiller de près la manière dont Microsoft résoudra ce problème et quel destin il réservera à l’ancien menu Démarrer.

Et la compatibilité des machines ARM ?

Par la voix de Steven Sinofsky, Microsoft a confirmé que « les appareils ARM n’exécuter[aie]nt aucune application x86 ». Le président de la division Windows avance notamment que ces applications ne sont pas conçues pour les économies d’énergie.
C’est justement cette précision qui jette le trouble. Pour que les machines ARM puissent exécuter du code x86, il faudrait faire tourner un émulateur ou une machine virtuelle. Dans la pratique, ce n'est pas à la portée de ces processeurs, et cela solliciterait effectivement beaucoup trop les ressources de la batterie.
Cela signifie-t-il que les machines ARM n’auront accès à aucune application du bureau ? Microsoft se contente de dire que son « Windows Store » ne fournira aucune application ARM hors de Metro. Ce qui ne veut pas dire que le bureau n’existe pas en ARM ni que les applications classiques ne puissent être simplement recompilées pour cette architecture.
Mais, surtout, cela fait durer le suspense en ce qui concerne toute une génération d’applications Windows : celles écrites en .NET. Le célèbre framework de Microsoft ne crée pas d'application en code natif x86, mais dans un code assembleur CIL indépendant des architectures. Ce code est compilé à la volée lors de l’exécution. Si .NET Framework est présent sur les machines ARM, alors les applications .NET devraient pouvoir s’y exécuter directement, sans recompilation. Malheureusement, il est probable que nous n’ayons aucune réponse à ces questions avant d’avoir en main les premiers Windows 8 en ARM.

Le Xbox Live et Zune seront-ils intégrés ?

S’il est un sujet qui n’a pas été du tout évoqué par Microsoft, c’est bien la place du Xbox Live (pour le jeu et la TV) et de Zune (pour la musique et la vidéo) dans Windows 8. On voit mal comment Microsoft n’intégrerait pas le Xbox Live alors même qu'il est étroitement lié au LiveID et qu’il fait partie de Windows Phone 7.
De même, on n'imagine pas que Zune ne soit pas lui aussi intégré à Windows 8 alors que le service s’est rapproché de Bing et que la concurrence de l’Apple iTunes Match (sur iCloud), d’Amazon Cloud Music et de Google Music va s’accroître dans les mois à venir.
La politique de Microsoft sur ces points et concernant l’avenir de son Windows Media Center sera sans doute au cœur des annonces qui accompagneront la présentation de la bêta du système lors du CES 2012.

Pourquoi réserver Windows to Go à l'entreprise ?

Windows to Go est l’une des fonctions les plus intéressantes de Windows 8. Elle permet d’emporter le système et ses applications sur une clé USB et de faire démarrer n’importe quel PC sur celle-ci. Pour des questions de droits, Microsoft semble réserver cette fonction aux grandes entreprises, où les licences sont gérées par les serveurs.
Pourtant, cette limitation nous paraît être une totale aberration. D’une part, les TPE et les PME n'ont d’infrastructure de délivrance de licences. D’autre part, cette fonction géniale a autant d’utilité pour le grand public. Microsoft a bien popularisé l’idée d’un Office to Go avec son édition Starter. Pourquoi n’en ferait-il pas de même avec Windows ? L’opération ne comporterait aucun risque pour l’éditeur puisqu’il suffirait de lier la licence à un profil LiveID et d'autoriser ce seul profil à se connecter à la clé.
Bref, pour nous, la question reste ouverte. Windows to Go a sa place hors du monde de l'entreprise. C’est techniquement faisable et sans risque pour Microsoft, et cela irait dans le sens de l’histoire de l’informatique… Il est encore temps de faire pression sur l'éditeur pour qu’une si brillante idée ne soit pas gâchée par un marketing trop restrictif.

Pas de Flash avec Metro ?

En annonçant que ni Flash ni Silverlight ne seraient compatibles avec Metro, Microsoft a-t-il tenté un coup de bluff ? L’éditeur a très officiellement annoncé sur le blog Building Windows 8 que l’édition Metro d’Internet Explorer 10 ne prendrait en charge ni l'ActiveX ni les plug-in (et donc pas Flash)… Mais c’est faux ! A y regarder de plus près, cette version accepterait bien une petite liste d’ActiveX.
Donc Microsoft pourrait très bien autoriser Flash si l’envie lui en prenait. A condition qu'il s’améliore et qu'il passe au 64 bits, et que son exécutable soit compatible avec tous les processeurs x86 et ARM.
Pour l’instant, l’éditeur – qui joue à fond la carte HTML5 – avance les mêmes arguments qu’Apple : Flash est trop lent et consomme trop d’énergie pour ses tablettes. Difficile de défendre la thèse inverse : avec les modèles Android ou encore la BlackBerry Playbook, les animations Flash sont particulièrement poussives et entraînent fréquemment des plantages du système. Rien de glorieux. Mais Adobe peut encore corriger le tir, et l'arrivée de Windows 8 est certainement une bonne occasion de le faire !

L'administration du système en entreprise ?

L’interface Metro a-t-elle sa place dans les entreprises ? Celles-ci seront-elles autorisées à la désactiver pour conserver le bureau traditionnel ? Difficile de donner des réponses définitives à ses questions. Metro a son sens sur les tablettes utilisées en environnement professionnel. D’un autre côté, la perte du menu Démarrer semble devoir perturber trop radicalement les habitudes et la productivité des employés. Si la developer preview passe automatiquement à Metro quand on clique sur Démarrer, il est fort probable que la version finale se montre plus souple en la matière.
D’un autre côté, il n’est pas exclu que les développeurs de Windows préfèrent rapidement la plate-forme WinRT pour développer tous les outils d’administration. Si tel était le cas, Metro deviendrait incontournable même dans les entreprises… Or le sujet n’a pas été vraiment évoqué lors de la conférence Build, Microsoft préférant mettre l’accent sur les aspects grand public. Il sera intéressant de surveiller la manière dont évoluent les fonctions d’administration et l’interface de Windows Server 8 dans la bêta, attendue début 2012.

Office sur ARM ? Ou dans Metro ?

Office sera-t-il compatible avec les machines ARM ? La suite sera-t-elle déclinée dans une version Metro plus tournée vers la consultation de documents en mode tactile que vers leur création ?
A ces deux questions, Steven Sinofsky a fait lors de la conférence de presse une réponse des plus évasives : « Etant l’ancien patron de la division Office, je sais ce qu’ils font et ce qu’ils préparent. Mais ce n’est pas à moi de divulguer ce qu’ils envisagent ni de justifier leurs choix. »
Lors du dernier CES, Microsoft avait bien présenté une version d’Office pour ARM. Rien ne prouve cependant que l’éditeur ait l’intention de la commercialiser. De plus, cette version était un portage direct de l’édition 2010 et s’exécutait donc uniquement sur le bureau. Pourtant, il suffit de 10 secondes sur une tablette Windows 8 pour se rendre compte qu’une mouture de Word permettant de consulter rapidement des textes ou une autre de PowerPoint pour passer d’un slide à l’autre seraient toutes naturelles dans Metro. On imagine très mal Microsoft ne pas y avoir pensé…(Source 01 net)

Votre commentaire:

Votre pseudo :

Votre commentaire :

Saisir les caractères ci-contre dans le champ suivant :
 Rafraichir

PseudoCommentaire
Soyez le premier à réagir !
Nos partenaires : www.bestof-microsoft.com | www.exchangedump.com | www.exchangedump.com | www.formation-exchange.com | www.formation-management-dif.com | www.formation-mcpd.com | www.formation-pmp.com | www.formation-seven.com | www.formation-windows-7.com | www.formation-windows7.com | www.formation-windows-seven.com | www.certification-mcpd.com | www.certification-windows-7.com | www.consulting-exchange.com | www.e-managementinstitute.org | www.certification-mcitp.com | www.formation-mcsa.com | www.bestof-exchange.com | www.exchange-consulting.com | www.bestof-voip.com | www.formation-cisco.com www.formation-mcitp.com.com | www.laboratoire-exchange.com | www.messagerie-consultant.com | www.bestof-windows.com | www.bestof-sharepoint.com | www.messagerie-consultants.com | www.formation-mcts.com | www.consultant-messagerie.com